• Rien

     


    Il n'y a plus rien


    Qu'un merle qui chante au milieu d'une image

    Qu'une image inondée qui chante au creux de rien

    Que des bribes de mots de pensées qui divaguent

    Que de fausses paroles qui dansent fatiguées


    Il n'y a plus rien qui demeure que cela

    Miroitant dans le cœur ainsi qu'un souffle ami

    La tristesse infinie la colère inutile

    Un petit bout de lune qui s'en va mourir


    Et puis le chant du merle saluant le crépuscule

    Comme il salue l'aurore

    Sans savoir ce qu'il fait et sans savoir pourquoi

    Il y met tant de joie

     

      

     

    « Notre Père 2Béatitude »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :