• Retraite silencieuse

     

           Je cherchais depuis quelque temps la possibilité de m'évader dans un milieu inspirant, pour une retraite silencieuse me permettant de me ressourcer vraiment, de méditer pleinement, sans pour autant m'éloigner trop, ni trop longtemps de mon domicile, pour ne pas abandonner une personne dont je suis responsable.

           Cette "coupure" m'était devenue indispensable, voire vitale... et j'avais trouvé des êtres secourables pour me suppléer ! Quelle merveille que cette ouverture, cette compréhension, cette entraide mutuelle...


             Or j'ai découvert dans le Limousin un lieu de rêve, ce qui fut une totale surprise pour moi qui m'étais juste laissé guider par mon instinct. J'ai composé pour cet endroit et ses habitants un poème que je publierai ici prochainement, et je vous en donnerai aussi quelques photos, sachant que pour travailler sérieusement je n'avais apporté que mon téléphone portable et qu'il avait été constamment à l'arrêt, si bien que les clichés n'ont été saisis que le jour de mon arrivée et le jour de mon départ.

           J'y ai fait de merveilleuses rencontres, tant en ce qui concerne les encadrants, qui appartenaient à la lignée bouddhiste Shambhala fondée par Chögyam Trungpa, dont j'ai tant apprécié les écrits, que parmi les stagiaires, tous illuminés de l'intérieur.

            On trouve à cette page une présentation si exhaustive de l'endroit, de ses activités et de l'instructeur, Mathias Pongracz (que l'on gratifie là-bas du titre d' "Acharya" ce qui signifie en sanskrit "maître" dans le sens d'enseignant, tout comme "guru" signifie "maître" dans le sens de guide), qu'il semblerait que tout soit déjà dit... Je ne résiste pas au plaisir de vous en rapporter ici la vidéo finale, où on le voit tel que je l'ai vu - mais aussi le château et son environnement.


     
         Cependant j'ai eu la surprise aussi de découvrir que l'on me remettait en fin de stage une attestation de participation, me permettant de prouver que j'avais en fait commencé à pratiquer la "MBSR", ou "méditation de pleine conscience", qui est recommandée et pratiquée dans certains hôpitaux en vue de réduire le stress et la douleur.


          Cela explique sans doute que j'y ai côtoyé des infirmières ainsi que des personnes souffrant de diverses pathologies et envoyées par leurs hôpitaux ou médecins.

            Mais je vous expliquerai plus tard ce que nous y avons pratiqué, en plus de la méditation assise, couchée ou en marche extrêmement lente. En effet, si nous gardions le silence (autorisés seulement à poser des questions par écrit), l'instructeur, lui, nous parlait doucement et calmement de façon régulière, notamment pour inspirer notre attitude de méditant, et variait les activités afin de ne jamais nous lasser, ne jamais entraîner de crispation quelle qu'elle soit.

     

     

     

     à suivre ici :

    « VisionÉveil »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Mai à 17:31
    daniel

    Ce fut certainement une expérience enrichissante dont  tu nous reparleras. C'était l'occasion aussi de faire un bilan , je pense. Ces poses dans la vie sont tellement importantes !!  

      • Dimanche 12 Mai à 21:50

        A vrai dire, le médecin me l'avait pratiquement prescrit, et j'ai sauté à pieds joints sur l'occasion proposée pour imposer à mon entourage cette absence qui n'aurait pas forcément été acceptée autrement.

        Mais je n'ai pas fait de bilan : cela aurait été une rumination, et tout au contraire je me suis "vidée" complètement... J'ai d'ailleurs du mal à reprendre pied !

    2
    Dimanche 12 Mai à 17:54

    Bonjour Aloya je suis heureuse pour toi que tu ai pu trouver la possibilité de faire une pause et aussi la richesse de la pause.

    Merci de ton partage

    Je t'embrasse

      • Dimanche 12 Mai à 21:51

        Coucou chère Océanique ! Il faut que je retourne te visiter, voici bien longtemps que je ne l'ai fait...

    3
    Dimanche 12 Mai à 19:29
    Durgalola
    Je te remercie de partager avec nous ces quelques jours. J'ai vu la vidéo. Le lieu est très beau. Bises
      • Dimanche 12 Mai à 21:54

        Oui, la vidéo montre bien l'endroit ! C'est par elle d'ailleurs que j'ai compris à quoi servait cette petite grange sans fermeture dont le pan incliné m'avait tant intriguée : à du tir à l'arc ! On y voit aussi les trois chênes superbes que je n'ai pas photographiés de si près et devant lesquels il y a des cérémonies avec des offrandes.

    4
    Dimanche 12 Mai à 20:56

    un lieu enchanteur qui doit certainement faciliter l'écoute silencieuse, le lâcher prise la méditation

    merci Mâyâlîlâ pour ce partage d'expérience

    et merci pour tes mots déposés chez moi

      • Dimanche 12 Mai à 21:56

        Je crois que nous sommes en plus arrivés au meilleur moment : au printemps... pour jouir à la fois de la floraison luxuriante, de la jubilation des oiseaux, et d'un calme parfait.

    5
    Dimanche 12 Mai à 21:28

    Une idée lumineuse cette retraite qui t'a comblée, on le sent! Bon retour Mayalila

      • Dimanche 12 Mai à 21:57

        Oui, je n'en suis pas encore totalement revenue ! D'ailleurs le faudrait-il vraiment ? sarcastic

    6
    gazou
    Lundi 13 Mai à 20:18

    Je crois que j'aurai bien besoin d'une retraite moi aussi, merci   beaucoup pour ce partage !

      • Lundi 13 Mai à 21:10

        Celle-ci fut une réussite c'est vrai.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :