• Parole Vivante

     

           Vendredi 10 vers 20 heures a lieu une Pleine Lune importante, car outre qu'elle est accompagnée d'une éclipse (ce qui veut dire que notre chemin de développement s'aligne sur son énergie, car elle est conjointe à l'Axe du Dragon, ou des Nœuds lunaires), elle se situe également sur cette puissante conjonction Saturne-Pluton en Capricorne qui nous remue depuis longtemps en nous incitant à travailler sur nous en profondeur afin de tout réaménager dans notre existence... ou presque (et cela également au plan collectif !). 

        À ce sujet, je vous invite si vous êtes intéressés à suivre la vidéo publiée par Émilie Charton, qui en présente bien la problématique.    

         Cependant ce n'est pas mon propos mais juste la pose d'un décor, destiné à montrer que Celui vers qui nous tendons, que nous cherchons, va peut-être s'exprimer davantage, se donner davantage à connaître dans ces moments de forte intensité émotionnelle.

        Or justement, voici deux "Maîtres" dont la Parole m'a vivement frappée hier. 

          Tout d'abord, j'ai rouvert le livre des poèmes de Kabîr,
    et me suis arrêtée sur celui-ci :

     

        Dans le vase terrestre sont des berceaux de verdure et des bocages ; en lui est le Créateur.

         Dans ce vase sont les sept Océans et les innombrables étoiles.

         Le joaillier et sa pierre de touche sont dedans.

         La voix de l'Éternel y retentit et fait jaillir le printemps.

         Kabîr dit : « Écoute-moi, mon ami ; mon Seigneur bien-aimé est dans ce vase. »

    Kabîr, La Flûte de l'Infini, Gallimard-Poésie
    poème n°VIII dans la traduction d'Henriette Mirabaud-Thorens

     

             Ce sont des paroles merveilleuses qui nous interpellent par leur douceur et nous obligent à réfléchir à leur sens, nous échappant au premier abord.

             Cependant après des années de réflexion, la surprise et l'émerveillement restent les mêmes, comme s'il s'agissait d'une lecture totalement nouvelle.

                Surtout si je les rapproche des mots de Mooji tout aussi merveilleux, diffusés avant-hier mais prononcés le 7 octobre lors d'une retraite silencieuse à Zmar au Portugal.

         (Je cite "à peu près" son traducteur ou sa traductrice, qui nous donnent à chaque fois la chance de comprendre clairement tout ce qu'il dit).

     

    «  Ce Silence que vous pouvez sentir est votre parfum. D'où vient-il, ce parfum, que personne ne peut toucher, mais que l'on peut seulement être ? Étrangement, vous êtes déjà cela, mais endormis à cela. (...)

        Il y a un dicton qui dit : "Tu veux goûter le miel, tu ne veux pas être le miel ; mais si tu goûtes le miel, tu es le miel aussi."

         Est-ce que je peux dire ça comme ça ? Tu te goûtes toi-même... Comment peux-tu te goûter toi-même ? C'est juste une manière de dire...  

       (...)

         Peut-être commencez-vous à compter à partir de 1. Pour moi c'est zéro, et je suis à la place du zéro... Heureux, ne construisant rien mais découvrant tout ce que le Père fait apparaître, j'expérimente ma chance : je ne suis rien, apparaissant comme quelque chose, et me réjouissant des deux. 

         ... C'est comme le Soi qui se contemple lui-même. C'est la plus belle des joies en fait... »

    Vidéo ci-dessous, entre 1h12 et 1h18 environ puis 1h26

     

     Surtout, ne manquez pas d'écouter la suite si le cœur vous en dit...

     

     

         

     

    « Beau premier jourUnique »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Janvier à 10:32
    daniel

    J'aime beaucoup l'idée d'être rien…...Je suis rien et tout à la fois !

    Quant à la conjonction Pluton Sature, je suis particulièrement impacté, étant né un 12 janvier. Cette conjonction, en plus, est conjointe à mon soleil ! Une année de remises en cause et pas de tout repos !!

      • Mercredi 8 Janvier à 19:00

        Ah ! oui, te voici particulièrement concerné. Mais d'après mes observations, c'est quelque chose de si lent et si profond qu'il devrait se produire sans douleur, n'étant que le continuation certaine d'un tournant déjà bien amorcé. Je me trompe ?

      • Mercredi 8 Janvier à 20:24
        daniel

        C'est exactement cela ! Une transformation profonde à commencer et change mon regard sur la vie, avec des prises de conscience nouvelles. J'en parlerai certainement sur mon blog prochainement.. Pas évident tout ça !!

    2
    Mercredi 8 Janvier à 16:32

    l'année a fait son tour, et c'est le temps des "Capricorne", la lune va être bien pleine, déjà hier soir, nous avons vu comme elle était grande.

    Entourée d'un bel halo ; je me suis dit que la lune était un petit soleil.

    Merci pour le poème et les mots de Mooji. Chaque jour est nouveau et nous apporte sa nourriture.

    Je t'embrasse bien fort. 

     

      • Mercredi 8 Janvier à 19:03

        Ce qui nous éblouit le plus avec la lune, c'est qu'elle nous permet de la regarder, de la contempler, de l'admirer.... Alors qu'avec le soleil, rien à faire !! On doit détourner le regard ou cligner des yeux, mais l'admirer, impossible. Tout juste admirer l'effet de ses rayons... 

    3
    Lundi 13 Janvier à 21:14

    merci pour ta visite ; chaque chat a son caractère particulier, plus il devient âgé, plus il se rapproche des hommes. Bises.

      • Lundi 13 Janvier à 21:22

        Il en est de même pour les chiens... et sans doute pour les autres animaux domestiques.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :