• L'Avadhûta, encore

     

    L'Avadhûta

     

           Je ne me lasse pas de relire, par toutes petites gorgées, cette merveille qu'est l'Avadhûta Gîtâ, ici dans la traduction d'Alain Porte (que son adaptation en vers libres rend encore plus inspirante).

             Voici un passage du premier chapitre :

    En vérité c'est en toi, et par ce que tu es,
    que tu remplis totalement toute chose.
    Tu n'es ni celui qui médite, ni la méditation, ni la pensée.
    Comment méditer alors sans rougir ?


    Je ne connais pas la Béatitude, comment la dire ?
    Je ne connais pas la Béatitude, comme la partager ?
    Si je suis Béatitude, la Réalité ultime a comme propre forme
    D'être partout égale, et semblable à l'espace.


    Je ne suis pas la Réalité, la Réalité est partout égale,
    rien ne l'incite à prendre forme.
    Sans personne pour percevoir, sans rien à percevoir,
    Comment être son propre objet de connaissance ?

    Avadhûta Gîtâ I, 26-27-28

     

       Cette lecture plonge dans une profonde méditation ou, comment dire, dans un état de stupeur ou d'extase, par la répétition toujours plus intense d'expressions qui déroutent le mental et détruisent ses certitudes.

        Tout ce à quoi l'on s'accroche est progressivement soustrait pour laisser place à une sorte d'évidence qui frappe au cœur. C'est une forme d'incantation... En effet, comment dire ce qui ne peut être dit ? C'est la conclusion du second chapitre.

    Là où ni pensée ni parole ne peuvent se produire,
    Comment l'enseignement d'un maître est-il possible ?

    Avadhûta Gîtâ, II, 40

     

     

     

    « PluieLune »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Août à 22:45

    je relis les mots et reviendrai les lire ; 

    ces mots font penser à un voile transparent, léger, mouvant. 

    Bises 

    2
    Samedi 3 Août à 16:09
    daniel

    Bonne question !! Cela me fait penser à Ma Anandamayi. Elle parlait peu, s'installait et il se passait toujours quelque chose .

    Mieux vaut une bonne vibration qu'une parole qui s'envole !!

      • Samedi 3 Août à 17:00

        Oui, c'est tout à fait cela !...

    3
    Samedi 3 Août à 21:49

    pour le moment, cela me reste hermétique

      • Samedi 3 Août à 23:40

        Oui, c'est hermétique à qui cherche à comprendre mentalement ; la Vérité est dans ce que l'on est, et être ne peut être ni exprimé, ni expliqué. Or c'est parce que TU ES que tout apparaît, avant toi il n'y a rien : tu remplis donc toutes choses par ta seule présence. Mais non pas en tant que personne, en tant qu'être. La personne fait partie du décor. Ce texte est très puissant et il faut le lire entièrement pour être saisi par son message ; le détail est fatalement obscur puisque le mental ne peut l'appréhender.

    4
    Lundi 5 Août à 06:15

    Le mental, cette limite...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :