• Déguisements

     

    (Suite de l'article précédent)

     

         «Le Maître» vient à moi sous tous les déguisements possibles : il peut être déguisé en accident comme en bonheur subit, en dépense inattendue comme en agréable surprise. C'est une leçon d'accueil inconditionnel que de le voir en tout.

          Mais pourquoi vient-il à moi ainsi déguisé ? 

        En premier lieu, parce que si je ne voyais pas le déguisement, je ne le verrais pas lui. Sous le déguisement, il est caché.

       Il s'est d'abord caché sous les traits de tous les guides spirituels que j'ai cru rencontrer. Mais là c'est un leurre grossier : car l'identifier à un individu est la pire des bêtises ! Jésus disait bien, lui aussi, qu'il fallait prendre garde aux déguisements : 

    « Ce que vous faites au plus petit d'entre les miens, c'est à moi que vous le faites.»
        

         Cependant, et surtout, sous tous ces déguisements, il me parle.

         Il me regarde droit dans les yeux, au plus profond du Cœur, et me dit :


    - Pourquoi t'es-tu ainsi déguisée, toi-même ?


        Et je lui dis :

    - Seigneur, je ne m'en rends même pas compte... !

    - Lâche ce déguisement, et je lâche le mien. Arrête de jouer, et on arrête ensemble, répond-il.


        Le déguisement, ultime cuirasse, me permet de voir des formes en tout ; me multiplie en miroir.

        Voici ce que je lisais hier soir :
      

    «  Regardez en vous si vous n'êtes pas juste, pas réellement vrai, si vous faites de fausses politesses ou de vraies hypocrisies, si vous faites semblant, si vous n'êtes pas en accord profond avec vous-même, si vous faites de faux procès ou de faux pardons. (...) Cela suffit. »

    Charles Coutarel, Éveil 
    (éditions Aluna)

     
            Quel est mon déguisement ?

     

           Si je lâche ce déguisement ; et si le Maître en miroir lâche le sien, que reste-t-il ? ...


    Ni Maître

    Ni moi

     

     

    « Le Maître vient vers moi déguisé« Lève-toi et marche » »

  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Juillet à 16:53

    OUI, ni Maître ni moi. Merci !

      • Mardi 10 Juillet à 17:29

        Ah ! Ariaga, bonjour... Sous mon déguisement je salue ce qui en Toi est caché sous ton déguisement....  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :