• Aimer

     

              "Aime ton prochain comme toi-même".

              Cela ne veut pas dire : "occupe-toi de ton voisin" ou "inquiète-toi de ceux pour qui il est de bon ton d'exprimer de la compassion".

               Le mental adore cloisonner, fabriquer des devoirs, des mouvements à accomplir dans l'espace ou dans le temps, des personnes auxquelles s'attacher ou desquelles dépendre, faire des plans en établissant des étapes... Et tout cela est un labyrinthe infernal dans lequel on tourne comme une souris blanche dans un circuit fermé.

         

            Dans la réalité, l'expérience me traverse comme le vent passe à travers l'espace.

          Et "mon prochain" est tout simplement la prochaine rencontre (événement, individu, ressenti, n'importe) qui va se présenter à moi - exactement comme la prochaine vague qui va me traverser lorsque je nage dans l'océan...

           Et je dois simplement la reconnaître comme étant ma propre image, comme étant le simple flux de ma respiration, que j'aime en l'absorbant, en l'accueillant comme étant moi-même...

     

            Parfois c'est si évident ! Quelle douceur alors ! Quelle grâce !

            Mais la difficulté jaillit lorsque cela ne va pas de soi...

     

            Se laisser surprendre. Ne rien attendre. 

     

     

     

    « ÉcouteChoeur »

  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Mars à 11:12

    J'aime bien cette façon d'entendre le "Aime ton prochain comme toi-même "

    et il est vrai que ce n'est pas toujours évident

    2
    Lundi 2 Avril à 00:35

    C'est cela, sans programmation, vivre la rencontre du moment !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :