•  


               Qui n'a pas été touché par la béante blessure de notre Mère à tous ?

                N'a-t-elle pas montré qu'elle pleurait pour nous, qu'elle souffrait pour nous, qu'elle s'offrait pour nous ?

     

    Le cœur brûlant

     

     
       Ce brasier en forme de croix, qu'un prêtre a associé à la mort de Jésus le vendredi saint, c'est vraiment l'image de l'immolation, de la dissolution du soi apparent en la Grande Unité de l'Amour.

            Et Elle l'a obtenue ! Le monde entier est bouleversé.

             Puisse ce sacrifice nous réunir de nouveau, nous aider à dépasser nos dissensions, nous aider à mieux nous comprendre.

     

              Je lui ai par le passé consacré deux articles, sur mon autre blog.

               Ici, un poème (un hommage en acrostiche).

               Et là, je décrivais mon passage devant elle un samedi soir et je vais rediffuser la vidéo qui termine l'article : le son de ses cloches.

     

     

     


    8 commentaires
  •  

             Le voici enfin, ce recueil que j'avais annoncé pour le mois de novembre (voir ici) ! 

     

    Publication

     

     

          En cliquant sur la couverture, vous accédez au site de l'éditeur, sur lequel vous pouvez en feuilleter les premières pages, à condition de réussir à charger le plug-in (si vous rencontrez des difficultés, cliquez ici).

     

     


    8 commentaires
  •  

           J'ai parsemé ma route de petits cailloux pour être sûre de retrouver mon chemin.

     

     

     


    6 commentaires
  •  

     

        Entrepris en février 2018 pour faire suite à "L'Instant Secret" - beaucoup plus ancien -, ce blog est actuellement en pause pour la préparation d'un recueil de poèmes qui s'intitulera 

    « La Quête »

          et qui, articulé en 7 parties, s'achèvera avec celle intitulée "Émerveillement" et sur le dernier poème publié ici (La flûte).

     

    La Quête

      

        Il sera signé de mon nom véritable, comme les précédents, et sera de même publié par les éditions Stellamaris, situées en Finistère.

         Sa sortie est prévue pour novembre 2018.

     

    NB : La maquette de couverture ci-dessus, de ma composition, est indicative mais pas encore totalement déterminée. 

     

     


    5 commentaires
  •   

    Parfois je crois être un bassin inondé de pétales de roses.

    Des lumières apparaissent, bienfaisantes comme une pluie de tendresse.

         Ce sont comme des confidences intimes, des paroles secrètes non formulées et audibles seulement par le cœur, qui subitement les reconnaît. 

            Le chant que j'ai découvert a ouvert une immense fenêtre qui m'a tenue éveillée dans son écoute presque toute la nuit - alors que je venais de lire ces mots de Rûmî :

    « Ce soir, lutte contre toi-même, ne t'endors pas,
    Afin de découvrir les largesses que répand la joie. »
    (Ode mystique 258)


          Le texte est en sanskrit, adressé au Dieu des dieux Shiva, et il est ici interprété par Deva Premal avec Manose, merveilleusement inspirés tous deux - elle au chant et au synthétiseur, lui à la flûte de bambou et au chant en écho.   



            En voici les paroles si émouvantes, avec un essai de traduction. 

        La formule "tvam eva" (ou "twameva" suivant la prononciation) signifie : "toi précisément", c'est-à-dire "c'est toi qui...", ou "toi seul...". 


    Tvam eva mata cha pita tvam eva,
    Tvam eva bandhus cha sakha tvam eva ;
    Tvam eva vidya dravinam tvam eva, 
    Tvam eva sarvam, mama Deva Deva !


    Toi qui es ma mère, mon père,
    Toi qui es mon prochain, mon ami ;
    Toi qui es ma connaissance, ma richesse,
    Tu es vraiment mon Tout, mon Dieu, mon Dieu !

     

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique