•  

     

    Béatitude

     

     

    « Que tout ceci soit réel,

          que tout ceci soit irréel

    n'est pas pour moi un objet de pensée.

         Ma nature est Béatitude, je suis libre.

     

    (...)

     

    Les textes sacrés nous disent de mille façons

        que tout cet univers, du ciel jusqu'à la terre,

        n'est que l'eau d'un mirage.

    Si tu es identique à l'Un, égale en toute chose,

        Pourquoi pleurer, Ô Pensée, toi qui partout es la même ?

     

    (...)

     

    Les textes sacrés nous disent de mille façons

         que tout cet univers, du ciel jusqu'à la terre,

         n'est que l'eau d'un mirage.

    Et puisque la Béatitude en toute chose est identique à l'Un,

          L'incomparable, à quoi le comparer ? ... »

     

    Avadhûta Gîta, IV-3, V-31 et VI-1
    traduction d'Alain Porte 

     

     


    votre commentaire
  •  


    Notre Père qui es partout,

    Ton Nom resplendit !

    Ton Règne flamboie !

    Ta Volonté éclate !


    Ton Pain est Vie ;

    Qui pour t'offenser sinon vains fantômes ?

    Au Jour levé point de méprise...

    Plus de loup ni de chien.

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Oh !

    Du Lotus épanoui le Joyau resplendit !

     

    Tel est le Grâal en son calice ouvert,

    Ou l'Or inaltérable

    Au fond des eaux du Rhin ... 

     

     
     

    Perceval-Parsifal est devenu "Percevant" = le Témoin.

     

     


    2 commentaires
  •  

     

    Vois

    Comme tout ce que tu écris s'efface aussitôt,

    Merveille !

    Comme tout ce que tu fais disparaît aussitôt,

    Merveille !

    Comme tout ce qui se produit s'envole aussitôt,

    Merveille !

     

       

    Mais qui brûle tout cela et comment ? 

    D'où tout cela provient-il et comment ? 

    Au loin la neige vaporeuse se confond à la brume lumineuse...

    Quand la vacuité t'enveloppe et qu'il ne subsiste plus que ton regard, tu sais que tu es chez toi.

     


    2 commentaires
  •  

       Cette belle prière enseignée par Jésus et intitulée "Notre Père", j'aime à l'énoncer comme si elle était déjà réalisée.

        En effet, ne sommes-nous pas entièrement soutenus par Celui qui porte aussi l'Univers entier en Son Sein ? Avons-nous la moindre influence sur le cours de nos vies, sur le cours des événements qui régissent le monde ? Bien sûr, nous faisons de notre mieux, mais ultimement le mieux est toujours de nous en remettre à Lui et de L'écouter, car nous ne sommes les auteurs ni de nos corps, ni de nos émotions, ni par conséquent de nos pensées...

        La seule chose que nous puissions demander est donc de savoir reconnaître ce que nous avons déjà reçu ; et de nous abandonner totalement à ce Don merveilleux.

      

    Notre Père, qui es au-delà de Tout,

    Que Ton Nom soit glorifié !

    Car Ton Règne s’étend sur toute chose

    Et Ta Volonté se réalise en Tout.

     

    Constamment Tu nous offres Ton Pain véritable ;

    Tu effaces de nos cœurs les erreurs,

    Faisant de tous nos frères ;

    Tu nous gardes des voies d’égarement

    Et nous délivres de l’emprise du mental.

     

    À Toi, Puissance et Gloire,

    Ferveur, Adoration,

    Rayonnement et Splendeur,

    Dans l’infini du Temps !

     

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique